Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 16:15

 

Nous sommes partis pour l’Algérie et donc, pour découvrir et rencontrer des Algériens.

Mais c’était ne pas savoir

            - qui passe à Tibhirine

            - et quelle est la communauté catholique en Algérie.

 

Ainsi sur huit jours :

·    Dimanche soir, nous dinons à Alger avec les sœurs, joyeuses et fraternelles, de la Maison diocésaine, les responsables de la Caritas et l’évêque : Italie, Papouasie, Jordanie.

Trois soeurs MD (Copier)


·    Lundi : Nous accueillons 180 personnes de cinq wilayas (grands départements d’Algérie) différentes : Algérie.

·    Mardi : Trois religieuses Sœurs de la Charité viennent au monastère : Mexique, Pérou, Espagne.


       Reidina et Rosita (Copier) 

      

 

                                                Gabriella, Rita, Julia

                                              à la Maison diocésaine

 

      

        Redina et Rosita au pied de Notre-Dame de l'Atlas

    

      Mercredi : deux étudiants africains viennent prendre un peu de silence : Guinée-Bissau et Burundi.


·              Akiko (Copier)  Jeudi : Une jeune femme monte d’Alger pour deux jours de recueillement : Japon

 

     

Akiko

 

 

·    Vendredi  : un groupe d’amis vient passer le vendredi et faire découvrir Tibhirine à ceux qui ne sont jamais venus : France, Egypte, Ukraine.


·    Samedi nous allons rencontrer la communauté des pères blancs à Tizi-Ouzou : Zambie, Burkina-Faso, Pays-Bas, Pologne, et nous participons à la messe dominicale (du samedi matin ) avec des habitants de la région et des étudiants : Kabyles (d’Algérie), Tanzanie, Côte-d’Ivoire, Ouganda, Cameroun….

     Et nous allons déjeuner chez les sœurs : Inde, Madagascar et Kabylie.

Dans l’après-midi, nous montons avec Juba jusque chez sœur Elisabeth : Allemagne !Guy et Hubert (Copier)

 

Hubert et Guy

 

 

Nous avons donc entendu parler d’au moins 24 pays en 8 jours ! et rencontré des algériens très différents les uns des autres car de régions et de langues  variées ; Ce n’est plus une carte d’Algérie qu’il nous faut mais un atlas pour situer chacun !

Ces rencontres sont passionnantes et quand nous avons du temps pour croiser les points de vue, cela devient  exceptionnel ! Un repas avec un Guinéen qui découvre que tous les japonais ne sont pas bouddhistes et qu’ils ne mangent pas du chat comme il l’a toujours cru… et avec une japonaise qui découvre que le Guinéen mange des tortues marines et parle portugais … nous avons bien ri !

Dans les communautés religieuses, nous cherchons à découvrir comment ces caractères, âges et cultures arrivent à bâtir une vie ensemble. Nous sentons les tensions et percevons  leurs joies… de vraies vocations pour vivre ainsi, si différents, créer une unité et vivre au milieu des musulmans.

 

 Ce soir Jeudi , nous allons à Notre-Dame d’Afrique, (à  « Madame l’Afrique » comme on dit ici) et nous participons aux J. A.J.  : Journées Algériennes de la Jeunesse ; nous allons être plongés en monde étudiant d’Afrique noire : 44 nationalités différentes sont inscrites… nous vous raconterons !

La fête se passe aussi chez le nonce (ambassadeur du pape) qui habite juste à côté de Notre-Dame et qui a de grands jardins… pour terminer le tour du monde : notre archevêque est Jordanien, le secrétaire du nonce est Polonais ; les religieuses de la nonciature (ambassade) sont angolaises et le nonce est Chinois de Taiwan…

 Japon-Afrique (Copier)

 

                                      « Nous partons en Algérie » avions-nous dit ? ? ? ?

Partager cet article

Repost 0
anneethubertploquin-dcc - dans 2012 - Mars
commenter cet article

commentaires

mikael 30/03/2012 23:06

Merci de nous faire partager votre découverte de l’Algérie, petite remarque : la Kabylie fait partie intégrante de l’Algérie, et donc les Kabyles, sont Algériens et aussi Algériens que les autres,
la distinction volontaire et répétée sur votre site entre Kabyle et Algérien, me met mal à l’aise ; diviser pour mieux régner, ceci nous rappelle de mauvais souvenirs…
En tant que personnel d’Eglise travaillant dans ce haut lieu de la chrétienté qu’est Tiberine, vous devriez vous détacher des clichés et être un facteur de paix et d’harmonie, plutôt que
d’entretenir par vos commentaires la division génératrice de haine avec tout ce que cela peut entrainer…
J’espère qu’au bout de votre temps de coopération vous aurez compris ce pays complexe qu’est l’Algérie.
A bon entendeur…

anneethubertploquin-dcc 31/03/2012 13:21



Dès notre arrivée à la gare de Tizi, un homme nous a accostés en nous disant : « Bienvenue en Kabylie, vous découvrirez que les Kabyles tiennent à leur identité en Algérie comme les
Bretons en France. »  Nous avons rencontré ailleurs une autre personne qui s’est présentée comme « franco-kabyle », signifiant par là qu’elle avait
une double appartenance. Nous ne voulons donc pas suggérer que la Kabylie est un pays. Elle est seulement une région de l’Algérie, au même titre que la Corse ou la Bretagne sont
des régions de France…


Pas question pour nous de « diviser », mais seulement de montrer que l’Algérie est riche de paysages et de visages multiples !



  • : Le blog d'Anne et Hubert Ploquin
  • : Récit illustré d'un séjour en Algérie : les personnes rencontrées, les lieux visités, les activités réalisées...
  • Contact

Qui sommes-nous ?

nous deux

 

Anne et Hubert Ploquin

VSI: Volontaires pour la solidarité internationale

partis avec la DCC :

Délégation catholique pour la coopération.

 

Mariés depuis 38 ans, nous avons 5 enfants

2 gendres et 2 belles-filles

12 petits-enfants...

La DCC

la DCC, première association française d'envoi
de Volontaires de Solidarité Internationale.

Album - Famille