Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 20:42

La semaine dernière, nous avions été invités par une famille du village de Tibhirine. Et c'est lundi dernier que nous avons été reçus. Notre hôte est venu nous chercher au monastère. Avec lui, nous avons d'abord visité une maison en construction. Puis il nous a accompagnés jusque chez lui. Là, son épouse nous attendait, avec leurs deux filles et une nièce (3, 4 et 6 ans environ). La grand-mère nous accueillis dans un petit salon. Elle nous a embrassés comme étant de la famille. Nous avons été invités à nous asseoir sur une banquette-canapé, tandis que la grand-mère s'asseyait sur un coussin au sol et que les petites filles jouaient les curieuses et les timides en même temps. Nous avons échangé dans un français sommaire en y mêlant les rares mots d'arabe dialectal que nous avons appris. La maîtresse de maison nous a servi un café au lait, des petits gâteaux au miel et une galette de pain non levé. La télévision diffusait une émission en langue anglaise, sous-titrée en arabe. J'ai pu convaincre une des petites filles, encouragée par sa grand-mère, de venir sur mes genoux. Je lui ai raconté la comptine "A cheval mon maître..."  en la faisant sauter d'abord au pas, puis au trot et enfin au galop dans de grands éclats de rire...  Au moment où nous allions partir au bout d'une bonne demi-heure, la grand-mère nous a offert une galette de pain qui avait été spécialement préparée à notre intention.

 

P1000705.JPG

  La galette.

 

 

 

 

P1000719.JPG

 

 

 

Sur le chemin du retour, toujours accompagnés de notre hôte, nous avons pu visiter la mosquée en construction juste à côté du monastère.

 

 

 

La route principale et la mosquée

 

 

Comme nous n'avions pas osé emporter notre appareil photo, nous sommes retournés le lendemain pour prendre quelques vues du village et de la rue principale. Les maisons les plus anciennes sont construites en quatre parties qui laissent un espace intérieur carré dans lequel les femmes peuvent évoluer à l'abri des regards car les femmes restent le plus souvent à la maison.

Les constructions plus récentes aujourd'hui ne sont plus fermées sur elles-mêmes ; elles n'ont pas de toiture comme si elles étaient dans l'attente d'un étage.  Dans chaque maison il y a une famille mais cela peut être les grands-parents et plusieurs de leurs enfants mariés et donc pas mal de petits-enfants sous le même toit.


P1000718.JPG

 

P1000720

 

village.JPG

Partager cet article

Repost 0
anneethubertploquin-dcc - dans 2012 - Janvier
commenter cet article

commentaires

mcjys35 16/01/2012 08:16

Bonjour Hubert et Anne

C'est vraiment bien le progrès
on peut suivre les différentes étapes,grâce à internet
on peut vous suivre et voir les belles photos
la galette était 'elle bonne
Nous vous embrassons
Marie-Christine,Jack et Yann

marie thérèse moriniaux 14/01/2012 18:48

Pardon pour la faute de français (tels voisins...))
Je corrige !!!!

Personne n'est parfait !

Avec beaucoup d'humour, à nouveau je vous embrasse.
M.T. M.

marie thérèse moriniaux 14/01/2012 17:33

Que de beaux moments et de belles rencontres vous vivez,
tout le monde rêverait de telles voisins !
Ce n'est pas impossible, dans nos quartiers il y en a qui n'attendent que cela. Commençons donc si ce n'est déjà fait !!! cela donne du bonheur.
Quel bonheur aussi de vous suivre grâce à la" technique"
nous restons en lien. Avec toute notre amitié. Nous vous embrassons. M.T. et J. M.

jacquesson 14/01/2012 16:59

c'est bon de vous suivre un peu et de découvrir le pays et ses habitants avec vous...amitiés++pascale

michon 14/01/2012 10:46

quel beau plaisir simple que cet accueil !

  • : Le blog d'Anne et Hubert Ploquin
  • : Récit illustré d'un séjour en Algérie : les personnes rencontrées, les lieux visités, les activités réalisées...
  • Contact

Qui sommes-nous ?

nous deux

 

Anne et Hubert Ploquin

VSI: Volontaires pour la solidarité internationale

partis avec la DCC :

Délégation catholique pour la coopération.

 

Mariés depuis 38 ans, nous avons 5 enfants

2 gendres et 2 belles-filles

12 petits-enfants...

La DCC

la DCC, première association française d'envoi
de Volontaires de Solidarité Internationale.

Album - Famille