Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 11:00


Mamie-sous-Skype.JPG

 

Samedi, depuis  la maison diocésaine d’Alger, nous avons eu la chance de rencontrer Mamie, la maman d’Anne, par Internet ! Pour elle, c’était une première ! Nous avons beaucoup apprécié de la voir et de  parler avec elle par écran interposé.  Maintenant qu’elle est convaincue de l’intérêt de ce logiciel, nous espérons qu’elle va s’en équiper. Nous sommes persuadés qu’elle apprendra rapidement à l’utiliser et à en acquérir la maîtrise.

 Eveche--Copier-.JPG

Ici, ce sont les vacances scolaires dans la Wilaya d’Alger…  

Pour nous, cela signifie : pas de cours d’arabe le dimanche. Nous avons donc décidé d’en profiter pour programmer une visite guidée de la Casbah. Nous sommes partis en taxi vers 8 heures pour un rendez-vous avec une archéologue à la porte de l’évêché, en centre ville. Voilà un aperçu de l'extérieur de l'évêché d'Alger; ce sont essentiellement des bureaux et salles de réunion.

 

Nous avons accompagné notre archéologue jusqu'à son bureau qu’elle nous a fait visiter à l’entrée de la Casbah. Les bureaux des archéologues sont dans la Maison de la Fontaine rouge.

patio-Fontaine-rouge.JPG

 

plafond Fontaine rouge

 

Puis elle nous a confiés à Rachid, un guide local qui habite la Casbah… pendant qu’elle-même restait au travail. 

 

 

 

 

 

 

Patio et plafond de la Maison Fontaine rouge

Pour ceux d’entre vous qui ne le sauraient pas, la Casbah est le plus ancien quartier d’Alger, à flanc de colline. Nous y avons déambulé de 9 heures à 14 heures à travers les ruelles et les escaliers, entre ruines et « maisons enlacées ». Il est difficile de raconter les différentes étapes du dédale que nous avons parcouru.  Nous nous contenterons de vous en donner quelques aspects.

Casbah vue d'en bas (Copier)maisons-enlacees--Copier--copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Vue de la Casbah 

Maisons enlacées

Nombreuses rues en escalier

 

 

 

 

 

 

 

 

rues2--Copier-.JPG

 

 

 

 

rues1--Copier-.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons visité des cours intérieures et des maisons bien conservées ou restaurées. Dont le Palais Aziza qui, pendant plusieurs années, fût l'évêché d'Alger, le musée de la Calligraphie qui est dans le palais Mustapha Pacha. Ces palais sont construits sur le même principe : une belle entrée avec des sièges couverts de céramiques. Dans cette entrée, une fenêtre grillagée permet au propriétaire de voir qui est arrivé ; lui n'est pas vu et  il peut ainsi refuser de recevoir les arrivants ; il envoie un serviteur exprimer son refus.entrée Fontaine rouge

 

entrée musée calligraphie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au centre des palais et des maisons, des puits de lumière : genres de patios intérieurs avec fontaine . La maison est autour avec des balcons sur plusieurs niveaux  

 

puits lumière musée calligraphie

 

patio musée calligraphie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons croisé ou rencontré une foule de gens divers, toujours très accueillants…

chez Didou (Copier)

 

 

Didou, un orignal qui a mis des céramiques dans sa cage d'escalier


Un artisan menuisier nous a fait visiter son atelier.

menuisier--Copier-.JPG

 

 

 

 

Chez lui aussi un puits de lumière mais beaucoup plus simple que dans les palais ! Il nous a conduits jusqu’à la terrasse au dessus de son appartement pour nous faire admirer la vue qu’il a sur l’ensemble de la Casbah. 

 

 

 

 

 

 

 

Casbah vue d'en-haut (Copier)la casbah et son enchevêtrement de maisons


Nous sommes entrés dans un sanctuaire qui regroupe plusieurs mausolées séparés. Nous nous sommes déchaussés pour entrer dans le plus fréquenté où se trouve le catafalque de Sidi Abderrahmane (1384-1471), un imam respecté, le seul « saint » qui appartienne à la descendance du prophète Mohammed. Plusieurs personnes s’y recueillaient ; certains passaient leur main le long du catafalque, en signe de vénération, d’autres ouvraient les mains ; plusieurs étaient assis les jambes en tailleur… Ce lieu n’est pas une mosquée, c’est un lieu de mémoire. A la sortie de ce mausolée, nous avons été invités à partager un couscous offert à tous les gens de passage… Il s’agit en fait d’une tradition : certaines familles qui ont vécu un événement important préparent un couscous qu’elles proposent aux visiteurs, en signe de reconnaissance et de partage.

 

Parmi les bâtiments visités, on peut retenir la Maison de la Fontaine Rouge, les fouilles de la maison romaine, l’ancienne cathédrale Saint Philippe, le Musée de la Calligraphie qui était l’ancien palais de Mustapha Pacha construit en 1797, la bibliothèque de Ben Cheneb dans le Palais Oriental de la Casbah, les derniers remparts d’Alger, la Direction des affaires culturelles de la Wilaya d’Alger…  (photos au prochain article !)

 

Bien fatigués, nous sommes entrés dans un « café » pour boire un jus d’orange… que le propriétaire du bar nous a finalement gracieusement offert !

C’est vers 15 heures que nous avons pu manger une copieuse pizza plus italienne qu’algérienne ! 

Partager cet article

Repost 0
anneethubertploquin-dcc - dans 2012 - Mars
commenter cet article

commentaires

Janon helene 07/10/2014 22:27

Vous serait il possible de m'informer sur ce qu'a été le palais oriental dans la casbah au cours des annees , soit de 1857 à 1900. Je rentre d'Alger et j'ai trouvé cette maison absolument étonnante : faïences superbes. Je n'en ai jamais vues de si belles. Et une atmosphère sereine. L'accueil y est si chaleureux que j'y serais bien restée toute la journée à feuilleter la bibliothèque qu'ont laissés les Pères Blancs.
Un grand merci d'avance

Hubert 21/10/2014 07:31

Je suis désolé... Je crois que nous manquons d'informations suffisamment précises pour répondre correctement à votre question. Merci en tous cas de vous être passionnée pour ce palais devenu bibliothèque, d'avoir apprécié son ambiance actuelle et le service rendu aux étudiants d'Alger. C'est là que, pour la première fois, j'ai pu photographier un clavier d'ordinateur comprenant en même temps l'alphabet français et l'alphabet arabe !
Bien amicalement,

jacquesson 23/03/2012 19:14

c'est beau toutes ces mosaiques ces cours intérieures et ces fontaines..on a envie de venir s'y reposer...

marie-christine,jack et Yann 22/03/2012 20:53

Bonsoir Hubert et Anne

merci de nous transmettre tous ces articles et de nous faire partager ces belles photos
Aujourd'hui le directeur du labo algérien,est venu nous rendre visite,il voudrait un partenariat,entre les 2 universités,j'espère que cela marchera,là j'aurais peut-être l’occasion d'y aller en
échange,on verra nnous vous embrassons

j'ai un ami qui est à rétif

Evelyne et Jacques Péré 22/03/2012 15:47

Bonjour Anne, bonjour Hubert
Quelle joie d'être ainsi en contact avec vous et de suivre cette belle expérience que vous savez fort bien nous faire partager. A chaque article on aurait envie de réagir, de commenter, de vous
dire ce que nous vivons dans le même temps, mais vu le nombre de vos interlocuteurs vous seriez submergés! Vos descriptions, au fil des jours, nous donnent une bonne image de l'Algérie et de
l'hospitalité de ses habitants, et bien sûr nous retrouvons beaucoup de points communs avec ce que nous avons vécu au Maroc. Nous percevons aussi entre les lignes vos joies et vos incertitudes, vos
découvertes et vos interrogations . Pour tout cela vraiment un grand merci .
Nous partons dimanche 25 pour Madagascar pour le suivi du chantier de construction de l'hôpital au projet duquel nous participons depuis 4 ou 5 ans .Comme vous nous fêterons Pâques en terre
étrangère et amie .
Nous vous embrassons amicalement. Evelyne et Jacques

Un futur papa (à nouveau) 22/03/2012 13:47

Petit rectificatif... ce n'était pas une première pour mamie... nous avons déjà eu la chance de la croiser rapidement sur Skype il y a qq temps ;)

  • : Le blog d'Anne et Hubert Ploquin
  • : Récit illustré d'un séjour en Algérie : les personnes rencontrées, les lieux visités, les activités réalisées...
  • Contact

Qui sommes-nous ?

nous deux

 

Anne et Hubert Ploquin

VSI: Volontaires pour la solidarité internationale

partis avec la DCC :

Délégation catholique pour la coopération.

 

Mariés depuis 38 ans, nous avons 5 enfants

2 gendres et 2 belles-filles

12 petits-enfants...

La DCC

la DCC, première association française d'envoi
de Volontaires de Solidarité Internationale.

Album - Famille