Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 17:00

1.Route en bon état (Copier)

 

 

Avant l'hiver, la route qui passe entre le monastère et la mosquée était en bon état relatif.

 

 

 

 

 

 

 

Mais les pluies et la neige ont entraîné de légers glissements de terrain. Progressivement, la route a été endommagée et la circulation y est devenue difficile. 2.Vue d'ensemble (Copier)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un pylône électrique a commencé à descendre la pente. Il a pris un petit air penché (c’est le moins qu’on puisse dire), menaçant les câbles d’une rupture…

3.Glissement (Copier)avec les conséquences que l’on peut imaginer pour l’alimentation du village en courant.


 4.Démontage et préparatifs (Copier)

 

Cette semaine, une équipe de techniciens est venue pour sécuriser la distribution de l’électricité. Voilà quelques étapes des travaux…

 

Il a fallu simultanément libérer de ses câbles et de ses isolateurs le pylône menacé et préparer les connexions sur les nouveaux pylônes. L'union faisant la force, ce sont en effet trois pylônes alignés l'un près de l'autre qui vont remplacer le "faiblard" ! Chacun d'eux recevra un câble, ce qui diminuera d'autant la traction.

Démontage des isolateurs...

5.Démontage isolateurs (Copier)

 

 

6.Suite de démontage (Copier)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant la coupe

des câbles...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Séparation des deux éléments du pylô7.Ca plie ! (Copier)ne...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8.Arrachage (Copier)

 

 

 

 

 

Dépose de l'élément supérieur...

9.Dépose (Copier)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ainsi, après une journée complète sans électricité et dans un brouillard parfois épais, nous avons retrouvé la fée !

 

 

 

 

 

 

Pour finir, voilà l'état actuel la route : trois pylônes bien installés, une route toujours en partie effondrée, un pylône défaillant abattu...

10.-Finale--Copier-.JPG


Partager cet article

Repost 0
anneethubertploquin-dcc - dans 2012 - Mai
commenter cet article

commentaires

bayle 11/06/2012 21:30

Bonjour Hubert
Je ne suis pas certain que tu es reçu mon courrier via mail,
je te transmets une copie
-----------------------------------------------------------
Hubert,
Je vois que tu as conservé une excellente mémoire,
en tout cas meilleure que la mienne, ne me souvenant plus
que tu étais passé à la maison, avec cette anecdote précise
sur le chien de Marie-Paule qui refermait bien les portes.
Ce n'est pas dans ton appartement mais bien dans ta maison
de Montlouis sur Loire où je suis venu au moins 1 fois.
Concernant les Jaillais, il s'agit de Nicole et François, qui a effectivement
travaillé sur la réfection de la cathédrale, je suis encore en contact avec Nicole
qui a maintenant dépassé 80 ans.
Pour reparler de Veigné, qui fut pour moi qu'un passe temps, car je n'ai pas
persisté dans le domaine de l'administration, mais ce fut une période remplie
de bons souvenirs, on mangeait souvent ensemble, me rappelant aussi d'un
certain jean-louis (pas sûr de son prénom) qui était le prof de gym du centre.
Je pense que si je me souviens bien de lui, c'est parce qu'à l'époque,
j’envisageais de faire une carrière dans le sport, projet qui n'a jamais abouti.
De 1976 à 1982, je fus entraîneur dans un club d'athlétisme sur Tours Nord,
où j'évoluai également en tant qu'athlète.
En 82, un projet d'ouvrir une salle de culture physique est finalement tombé à l'eau.
C'est cette année là, que j'ai voulu tenter ma chance dans la musique, et je me suis
donc donner à fond dans les compositions, entre temps je me suis installé à Marseille.
Au milieu des années 85, n'ayant pas réussi à signer dans une maison de disques,
je décide de travailler dans un orchestre.
En 90, je rencontre ma femme "Mireille" dans un restaurant "piano bar" Marseillais où je
travaillais en tant que musicien.
En 93, je me marrie, et avons eu deux enfants (Jérémy né en 94 et Nicolas né en 2000)
En 92, après avoir fait une croisière à la SNCM, je m'étais dit qu'il serait bon de continuer
à bosser pour cette compagnie, voyant une certaine perspective de stabilité.
Bien m'en a prit, j'y suis toujours 20 ans après dans cette entreprise, malgré
que l'on connaît aujourd'hui une crise majeure, avec menace de plans sociaux.
Je m'occupe actuellement de l'animation musicale, principalement sur le Maghreb,
officiant beaucoup sur le ferry "Le Méditerranée", qui me transporte une fois sur Alger
et une fois sur Tunis hebdomadairement.
Sachant que tu vis actuellement sur Alger, cela veut dire que physiquement on doit
se cotoyer, le bateau passe une bonne partie de la journée tous les mercredi.
Pour reparler de toi et de ton épouse Anne, faut il comprendre que vous êtes installés
à Alger pour une durée indéterminée ou une perspective un jour de revenir en France ?
Au plaisir de développer une discussion avec toi, je suis donc ravi d'avoir pu te retrouver
au travers de ton blog.
Amicalement
Dominique

Dufourmantelle 10/05/2012 12:06

Bravo à celle ou celui qui a eu la patience de rester présent pendant toute l'opération ! Le reportage devrait intéresser EDF...
Amicalement.
Christian DUF...

Brigitte N. 07/05/2012 18:28

J'imagine sans peine que ce récit captivera vos petits-fils... Cette route risque de rester fort longtemps dans cet état
Ici, l'effervescence de la campagne électorale est retombée... le temps n'est pas pas à la chaleur... et les ponts s'enchaînent...
Ces jours-ci grandes marées à Saint-Malo...
Bonne continuation.

  • : Le blog d'Anne et Hubert Ploquin
  • : Récit illustré d'un séjour en Algérie : les personnes rencontrées, les lieux visités, les activités réalisées...
  • Contact

Qui sommes-nous ?

nous deux

 

Anne et Hubert Ploquin

VSI: Volontaires pour la solidarité internationale

partis avec la DCC :

Délégation catholique pour la coopération.

 

Mariés depuis 38 ans, nous avons 5 enfants

2 gendres et 2 belles-filles

12 petits-enfants...

La DCC

la DCC, première association française d'envoi
de Volontaires de Solidarité Internationale.

Album - Famille