Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 13:10

P1000798

 

Jeudi 12 janvier : Avec Yves qui est venu passer huit  jours ici, nous décidons de monter jusqu’à la statue de Notre-Dame de l’Atlas au sommet de la montagne qui surplombe le monastère. Il faut passer de 997 à 1 300 mètres d’altitude. Nous demandons aux gardes communaux si l’un d’eux peut nous accompagner jusque là-haut. Aucun problème. Le temps est clair et froid.

 

Nous partons donc vers 10 heures, précédé de notre guide. En fait, nous apprécions d’être accompagnés car il existe un risque réel, …celui de ne pas trouver le bon chemin ! Après une demi-heure de montée sur des sentiers rocailleux au milieu des buissons, nous débouchons au pied de Marie qui domine toute la vallée. Cette statue, très abimée, est la même que celle qui se trouve au sommet de Notre-Dame d’Afrique à Alger.

 

 

Nous avons un merveilleux point de vue sur le village de Tibhirine en contrebas.


P1000810.JPG

 

 

Nous prenons le temps d’admirer le panorama qui s’offre à nous.


P1000807.JPG

 

 P1000804.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On reconnaît facilement la petite ville de Tamesguida, caractéristique par sa forme un peu triangulaire. C’est là qu’en 1993, juste avant Noël, douze ouvriers croates avaient perdu la vie, victimes de la tension et de la violence qui régnaient alors en Algérie. Au dessus de cette ville, un prêtre vivait en ermite dans la montagne, il faisait partie des proches des moines disparus. Aujourd’hui, Robert  habite à Tamesguida.


P1000806.JPG

Nous venons de le rencontrer puisqu’il est monté à Tibhirine cette semaine avec des amis algériens, drapé dans sa « cachabia » (le manteau local) pour affronter le froid. Robert a plus de 75 ans. Il parle couramment la langue locale mais n’en pas pour autant oublié son français, heureusement pour nous ! Il nous a longuement parlé des moines, de sa vie d’ermite et de… sa maman qui vit en Vendée et qui suit fidèlement l’évolution de son « petit »  à distance.

Cette rencontre nous a beaucoup touchés. La paix et la douceur qui émanent de cet homme ne peuvent nous laisser indifférents.

 

Partager cet article

Repost 0
anneethubertploquin-dcc - dans 2012 - Janvier
commenter cet article

commentaires

Beyet 21/01/2012 09:42

Merci les amis de ces nouvelles et des photos qui rendent présent à nos pensées ce lieu qui nous est cher. Merci des nouvelles de Robert. A l'occasion renouvelez-lui notre amitié

Nous vous embrassons
Michel

jacquesson 20/01/2012 20:08

belle rencontre et magnifiques paysages..je m'attendais à voir de la neige...mais non ! bises amicales+++

  • : Le blog d'Anne et Hubert Ploquin
  • : Récit illustré d'un séjour en Algérie : les personnes rencontrées, les lieux visités, les activités réalisées...
  • Contact

Qui sommes-nous ?

nous deux

 

Anne et Hubert Ploquin

VSI: Volontaires pour la solidarité internationale

partis avec la DCC :

Délégation catholique pour la coopération.

 

Mariés depuis 38 ans, nous avons 5 enfants

2 gendres et 2 belles-filles

12 petits-enfants...

La DCC

la DCC, première association française d'envoi
de Volontaires de Solidarité Internationale.

Album - Famille