Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 10:30

 

Tous les jours j'ai envie de dire : "quel accueil !

Oui, je suis émerveillée par l'accueil qui se vit ici., toujours et partout.

 

Nous avons été très bien accueillis par les permanents de la Maison diocésaine et de l'évêché ;

Nous avons été très bien accueillis par Jean-Marie qui nous attendait pour aller à Tibhirine ;

Très bien accueillis par les autres volontaires de la DCC ;

 

Mais c'est bien au-delà encore :

A chaque fois que nous rencontrons une personne de la communauté catholique, nous sommes reconnus, questionnés : "Est-ce que vous vous habituez bien ? Comment cela se passe-t-il là-haut ? Quelle chance de vous savoir là ! Vous n'avez pas trop froid ? " Etc.

En plus, nous sommes invités pour faire connaissance ; ainsi des communautés religieuses nous recoivent pour un repas, le partage d'une Eucharistie, ou tout simplement pour mieux savoir qui nous sommes et ce que nous vivons là-haut...

Des Français, présents depuis 50 ans ou depuis 6 mois, viennent nous chercher pour un repas chez eux et nous découvrons ainsi des visages et des réalités très variées...

 

A chaque fois je me pose la question : "Et nous en France, dans nos communautés chrétiennes, comment accueillons-nous ? Avons nous cette avidité à connaître des nouveaux, à les recevoir ?"

 

 

Encore plus : dans la rue, combien de fois sommes-nous abordés par les Algériens ? Ils nous entendent parler français alors vite ils trouvent une question pour nous aborder : "Vous êtes revenus au pays ?" ou "Vous êtes là depuis longtemps?" Et tout de suite ils ouvrent la conversation : ainsi à Médéa un homme ravi de nous montrer qu'il savait parler en français ; dimanche deux jeunes dans le métro voulaient qu'on leur envoie une photo ; un vieux monsieur nous a fait un cours d'histoire sur le trottoir et nous a parlé de ses études à Tours (ville où nous avons habité... il était ravi) ; les policiers à qui nous demandons le chemin évoquent la Bretagne... C'est sans arrêt avec une joie, un plaisir de nous parler, de nous souhaiter la bienvenue chez eux.

 

Je me pose une nouvelle question : "Comment est-ce que j'accueille les étrangers qui arrivent chez nous ?"

 

Cet après-midi, cette question m'a habitée en permanence. Voilà ce que nous avons vécu : nous devions aller à la Mairie pour faire "légaliser" des papiers (c'est un sport national ici !) et, comme il nous manquait un papier médical, nous avons visé un hopital assez proche. 

 

A la Mairie, l'employée ne comprenait pas pourquoi le certificat de naissance d'Hubert n'avait pas le même tampon que le mien et elle nous posait des questions ... Ensuite elle s'est excusée de nous déranger par ses questions ne voulant pas paraitre "inquisiteur" face aux étrangers mais cherchant à comprendre. Puis très gentiment, après avoir mis les coups de tampons sur nos feuilles, elle nous a indiqué où aller pour avoir les signatures obligatoires.

 

A l'hopital ce fut incroyable. A l'entrée nous expliquons notre cas. Très gentiment une jeune femme se lève, va mettre son manteau et ressort avec nous pour nous emmenenr jusqu'à la porte du service radiologique ; elle attend que le manipulateur radio arrive, elle lui explique notre cas ; un monsieur alors nous prend en charge, il nous accompagne dans un autre service pour obtenir des ordonnances ; il s'explique avec les médecins puis nous remmène à la radio ; il attend que nous ayons fini pour nous ramener dans le service où on allait nous donner le certificat.

Là deux femmes médecins nous ont souhaité la bienvenue, nous ont parlé de la Bretagne vue à la télé, ont pris soin de nous... Et, à la sortie, le même agent hospitalier nous attendait pour nous emmener là où nous allions avoir les coups de tampons nécessaires sur les certificats avant de repartir. Tout au long de ces allées et venues, il ne cessait de nous interroger : "Comment êtes vous venus jusqu'à l'hôpital ? à pied ? ! Saurez-vous le trajet pour le retour ? Pour combien de temps êtes-vous en Algérie ? Surtout visitez notre pays..." etc.

La gentillesse de tout ce personnel médical, la façon dont nous avons été accompagnés partout , attendus, raccompagnés et accueillis par des sourires et des mots de bienvenue nous a émerveillés. C'était comme si nous ne les dérangions pas, comme si ils n'avaient que cela à faire... Ne croyez pas que nous avons bénéficié d'un passe-droit. Non, la gentillesse était généralisée comme nous avons pu l'observer ave le soin apporté à une femme qui marchait difficilement ou un enfant visiblement en souffrance...  C'était plutôt une attention à des étrangers qui ne pigeaient pas tout !  

 

Pas de photos pour illustrer cet accueil.

Mais le tout nouveau métro aux heures de pointe !

P1010213--Copier-.JPG

 

Nous l'avons pris avec Thibault et Cécile, coopérants comme nous, que vous voyez avec leur fils Basile dans les bras de la maman. Ils nous ava ient invités chez eux. Nous avons ensuite quitté leur appartement pour aller avec eux à une Eucharistie du dimanche soir célébrée dans une fraternité des petites soeurs de Jésus avec lesquelles nous avons partagé le repas.  (Nous en reparlerons).

 

 


P1010215--Copier-.JPG

  P1010218 (Copier)

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1010217 (Copier)-copie-1  

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
anneethubertploquin-dcc - dans 2012 - Février
commenter cet article

commentaires

Fabienne 13/02/2012 23:26

Merci pour ce clin d’œil qui va alimenter nos réflexions.
Je transmets ce message aux membres du service d'accueil de la communauté Saint-Martin.

Claire Patard 13/02/2012 20:28

Je suis contente de voir que vous vous sentez bien en Algérie, et que, comme nous, vous savourez le sens de l'accueil oriental!
Bisous libanais de Mathilde et moi même!

Cécile et Thibault 13/02/2012 17:04

Coucou !
Toujours à Alger alors ? Avez-vous pu partir ce lundi ?
De notre côté à défaut de pouvoir monter avec vous à Tibhirine, nous avons été à Tenès avec les Watiers. C'est presque une banalité ici mais ... quel accueil de Monique et Jeanne, les deux soeurs
missionnaires de la charité !!

Michel Beyet 09/02/2012 10:08

Quelles belles rencontres vous faites avec vos amis d'Algérie (connus ou moins connus)!
C'est dans le quotidien que vous vivez le partage des richesses culturelles. Les différences sont gommées pour rejoindre l'humanité profonde.
Que vous êtes loin de nos campagnes électorales !
Nous (Michelle aussi) vous embrassons.

elizeetjbmissionaucongo 09/02/2012 08:56

ici il fait 30 degrés avec bcp d'humidité!!!nous sommes désormais sur le point de rentrer à dinard et nous ne sommes pas très pressés de retrouver le froid!!!
grosses bises à tous les deux...nous vous serrons très fort dans nos bras pour vous réchauffer! et n'oubliez pas de préparer une piste de ski pour l'hiver prochain!
amitiés
elize etjb

  • : Le blog d'Anne et Hubert Ploquin
  • : Récit illustré d'un séjour en Algérie : les personnes rencontrées, les lieux visités, les activités réalisées...
  • Contact

Qui sommes-nous ?

nous deux

 

Anne et Hubert Ploquin

VSI: Volontaires pour la solidarité internationale

partis avec la DCC :

Délégation catholique pour la coopération.

 

Mariés depuis 38 ans, nous avons 5 enfants

2 gendres et 2 belles-filles

12 petits-enfants...

La DCC

la DCC, première association française d'envoi
de Volontaires de Solidarité Internationale.

Album - Famille