Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 20:22

Voilà maintenant dix jours complets que nous avons quitté Tibhirine, tractés par une pelleteuse de chantier. Et depuis, il nous est impossible d’y retourner. La neige s’est accumulée en montagne, atteignant jusqu’à 130 centimètres, provoquant des chutes d’arbre et surtout privant une bonne partie du village de l’électricité et de ravitaillement. C’est notamment le cas dans « notre » logement qui, sans électricité, se trouve également privé de chauffage puisque le gaz a besoin d’électricité pour fonctionner. Pour nous, ce n’est pas encore trop grave. neige-le-3-02-12.JPGMais dans de nombreuses régions du pays, des gens sont en grande difficulté. Il faut dire que l’Algérie n’était pas préparée à de tels assauts de l’hiver et que les autorités peinent à faire face à cette situation exceptionnelle.

Donc, pas question de repartir vers Tibhirine dans l’immédiat ! Les visites prévues sont annulées ou reportées. Jusqu’à présent, il s’agissait surtout d’ habitants résidant en Algérie. Mais voilà que les premiers groupes en provenance de l’étranger doivent arriver ! Notamment la semaine prochaine un groupe d’Ille et Vilaine avec plusieurs personnes que nous connaissons.

 

En attendant des conditions climatiques moins sévères, nous poursuivons nos contacts sur Alger. Nous devenons des champions de la marche à pied ; les escaliers et les raccourcis n’ont presque plus de secrets pour nous. Nous avons quand même pris notre premier autobus pour revenir de Kouba (un quartier d’Alger) : ce fut une véritable épopée !relais-Kouba.JPG

 

 

relais artisanes Kouba

Il faut dire qu’il pleuvait des cordes et que nous avions déjà beaucoup marché. Mais les embouteillages étaient tels que nous avons cru ne jamais quitter cette banlieue. Nous y étions allés pour visiter le point de vente de produits d’artisanat algérien. Beau travail de tissage et de broderie…

 

 


 

 

 

Maintenant, nous essayons de faire du classement à la bibliothèque de la maison diocésaine, de lire, d’écrire, de  Zahïapoursuivre notre lent, laborieux mais agréable apprentissage de la langue. Kame:l,  Yu:sef, Fadi:la, Na:bil, les membres de la famille fictive que nous découvrons dans nos leçons , ont encore bien des secrets à nous confier avant que nous puissions vraiment dialoguer avec les gens réels. Pourtant, nous avons la chance d’avoir Zahia, une professeure chevronnée et expérimentée !

 

Partager cet article

Repost 0
anneethubertploquin-dcc - dans 2012 - Février
commenter cet article

commentaires

elizeetjbmissionaucongo 17/02/2012 10:09

nous vous envoyons un peu de chaleur, espérant que les conditions climatiques s'améliorent rapidement, car nous imaginons les conséquences désastreuses pour la population,
nous pensons beaucoup à vous et vous imaginons bien occupés
continuez à nous raconter votre quotidien, c'est fou ce que l'on vous sent proches! nous vous embrassons aussi fort que nous vous aimons elize et jb en union avec Ishan et tous les diacres du
diocèse ce dimanche

pellaumail 16/02/2012 08:09

Merci pour vos nouvelles et votre site.
que l'on consulte régulièrement.
On revoit un peu l'Algérie.

Continuez et bon courage,
amicalement, Colette et Jean.

browne claire 14/02/2012 10:59

merci beaucoup pour vos nouvelles ;c'est toujours tres attrayant de vous lire;
bon courage pour l'aprentissage de la langue et pour affronter le froid ,la neige et tout ce que vous vivez pour vous rendre plus solidaire de ce peuple;
Claire

  • : Le blog d'Anne et Hubert Ploquin
  • : Récit illustré d'un séjour en Algérie : les personnes rencontrées, les lieux visités, les activités réalisées...
  • Contact

Qui sommes-nous ?

nous deux

 

Anne et Hubert Ploquin

VSI: Volontaires pour la solidarité internationale

partis avec la DCC :

Délégation catholique pour la coopération.

 

Mariés depuis 38 ans, nous avons 5 enfants

2 gendres et 2 belles-filles

12 petits-enfants...

La DCC

la DCC, première association française d'envoi
de Volontaires de Solidarité Internationale.

Album - Famille