Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 07:03
Guemar

Suite et fin du récit d'Hubert

1er mai...

Nous avions prévu une visite à El Oued, à l’est de Touggourt. Mais l’ami d’un ami d'un ami de Claire D. (vous avez suivi ?), prévenu par téléphone, nous attendait à Guémar. C’est juste à côté de El Oued, pas très loin de la frontière tunisienne.

Nous avons fait la connaissance de Laïd au syndicat d’initiative de Guémar où il nous avait donné rendez-vous et qu'il ouvrait exprès pour nous. Après un verre d’eau d’autant plus apprécié qu’il faisait très chaud, Laïd nous a emmenés dans une carrière de gypse à ciel ouvert. Il nous a fait découvrir un four artisanal à plâtre alimenté au feu de bois. L’un des derniers probablement... ce plâtre sert à faire toutes les décorations que l'on voit dans les bâtiments publics comme la poste d'Alger ou chez des particuliers.

GuemarGuemar
GuemarGuemar

De là, nous avons gagné l’école de Guémar. Notre ami s’était personnellement investi dans la fête du centenaire de cette école en 2007. Nous avons apprécié d’entrer dans les salles de classe, de voir les livres et le matériel pédagogique utilisés.

GuemarGuemar
GuemarGuemar
GuemarGuemarGuemar

Puis, quelques kilomètres plus loin, nous avons été conduits dans une grande propriété qui est un peu comme une maison secondaire. On y trouve un petit élevage de chameaux, une tente de touaregs, quelques objets anciens, et surtout une maison aménagée en style d’ « écomusée » avec les dispositions des pièces à l’ancienne autour d’une cour carrée, un mobilier traditionnel et des outils artisanaux... mais un confort moderne !

Deux amis nous ont rejoints pour partager un repas soigneusement préparé par des mains invisibles...

GuemarGuemar
GuemarGuemar
GuemarGuemar
GuemarGuemar

Grâce à Ramdane et Nourdine, les deux amis de Laïd, nous avons découvert la "zaouïa Tijjani"...

Puis le musée de Guémar... pas encore ouvert au public !

Trois amis, trois amoureux de leur oasis ...une merveille de complicité entre eux et d'accueil pour les inconnus que nous étions!

GuemarGuemarGuemar
GuemarGuemar

Sur le chemin du retour vers Touggourt, nous avons aperçu les « coupoles » si caractéristiques de la région. Celles-ci ont été photographiées à Bousaada. On nous a expliqué que les toitures étaient ainsi profilées pour éviter l’amoncellement de sable. Par ailleurs, en s’enroulant autour des coupoles, le vent se transforme en « chasse d’air » qui expulse le sable !

Guemar

Nous avons fait un arrêt, ou plutôt des arrêts, l’un pour laisser passer un troupeau de chameaux, l’autre pour observer de plus près les puits qui bordent la route du désert... avant de rentrer plus tard que prévu.

Guemar
Guemar

Partager cet article

Repost 0
anneethubertploquin-dcc
commenter cet article

commentaires

Ali 31/08/2016 22:10

Merci de tout ce que vous avez dit et publié au sujet de notre ville Guémar

jacquesson 31/05/2013 21:21

jamais vu autant de chameaux ni autant de coupoles..merci pources explications documentées sur vos rencontres+++amitiés pascale

Annick et Paul Veillard 29/05/2013 10:11

C'est toujours avec un vif intéret et une profonde curiosité que nous lisons vos courriels sur le blog.Grâce à vous Anne et Hubert nous voyageons un peu sous le soleil nous qui vivons sous le froid et la pluie non saisonnier.
Nous avons revu le film "Des hommes et des Dieux" ainsi que le débat qui suivait.Malgré certaines affirmations saurons-nous un jour la vrai version de ces événements et la découverte des corps des 7 moines.
Nous pensons bien à vous et vous souhaitons tout le bonheur des échanges avec ce peuple si accueillant.
Annick et Paul

  • : Le blog d'Anne et Hubert Ploquin
  • : Récit illustré d'un séjour en Algérie : les personnes rencontrées, les lieux visités, les activités réalisées...
  • Contact

Qui sommes-nous ?

nous deux

 

Anne et Hubert Ploquin

VSI: Volontaires pour la solidarité internationale

partis avec la DCC :

Délégation catholique pour la coopération.

 

Mariés depuis 38 ans, nous avons 5 enfants

2 gendres et 2 belles-filles

12 petits-enfants...

La DCC

la DCC, première association française d'envoi
de Volontaires de Solidarité Internationale.

Album - Famille