Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 10:14

Un message hier soir m'apprend le décès de Marie-Cécile...

IMGP2929.JPG

 

J'ai connu Marie-Cécile comme collègue de travail à la Maison Diocésaine de Rennes ..Nous avons eu la joie de travailler ensemble plusieurs années.


Elle est devenue pour moi une amie ... Nous avons beaucoup échangé ensemble..

 

J'ai eu la joie de la voir à la clinique il y a 1mois, avant de quitter la France ... Nous nous sommes dit "Au-revoir" sachant que c'était définitif ...


Avec  tous ceux qui la connaissent, je prierai pour elle et je pense fort à Mathilde et Manuel ses enfants, à ses soeurs et son frère... Vous qui êtes prêts d'eux dites leur combien je les accompagne par la pensée.

 

A-Dieu Marie-Cécile toi qui partageais notre joie devant notre projet de départ

Repost 0
anneethubertploquin-dcc - dans 2011 - En Algérie...
commenter cet article
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 09:30

 

P1000337

 

Merci à vous qui consultez notre blog ou qui nous envoyez des messages. Nous sommes très sensibles à ce soutien à distance et nous sommes un peu frustrés de ne pouvoir répondre personnellement  à chacun, n'ayant pas internet pendant la semaine. Nous espérons que vous ne nous en tiendrez pas rigueur...

 

P1000335---Copie--2-.JPG


Aujourd'hui, nous voulons simplement  vous souhaiter

une Bonne Année 2012.


P1000335---Copie.JPG

 

 

Nous empruntons à Christian de Chergé ses conseils pour construire autour de nous une Paix durable. Selon lui,  il y a cinq attitudes à adopter pour commencer modestement à bâtir cette Paix. Il s'agit de vivre : la Patience, la Pauvreté, la Présence, la Prière, le Pardon.


 

Paix ! Salam ! Shalom !

 


P1000442.JPG

 

Vitrail et  céramiques qui sont dans la chapelle du monastère de Tibhirine

Repost 0
anneethubertploquin-dcc - dans 2011 - En Algérie...
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 18:28

Nous n’avons pas assez de recul pour parler d’une journée-type.

Mais, à titre d’exemple, voici comment nous avons vécu la journée de mardi dernier.

Lever vers 7 heures. Après une rapide toilette, parce qu’il fait très froid, nous prenons un petit déjeuner dans le séjour qui, lui, est chauffé. Puis un temps de prière : laudes et découverte des textes proposés par la liturgie du jour. Progressivement le jour se lève, découvrant une mer de nuages très blancs posés comme du coton dans la vallée. Mais nous sommes au-dessus et nous profitons des premiers rayons de soleil. (Nous saurons par nos visiteurs qu’il pleuvait à Alger au même moment).

 

Nous nous sommes équipés de vêtements chauds, bonnet, gants et chaussures de marche pour travailler dehors ; ce matin nous choisissons à remettre en état le jardin du cloître et y travaillons de 9 heures à 11 heures.

Youssef  nous avertit de l’arrivée des premiers visiteurs. Nous les attendions parce qu’ils s’étaient annoncés quelques jours auparavant par téléphone. Précédée d’un véhicule de police avec gyrophare et sirène, une voiture se présente devant le portail.

 

 

289-1ere-vue-a-l-entree.JPG

Première vue sur le monastère lorsque le portail est ouvert.

 

 

Nous l’ouvrons et nous accueillons une personne de l’ambassade d’Angleterre avec son conjoint et leurs trois enfants, des jeunes de 17 à 22 ans environ. Seul, le père parle un français hésitant, ce qui me conduit à réveiller mon anglais inutilisé depuis plusieurs années ! Anne mène la visite. Nous passons au-dessus des vergers de pommiers (n’oubliez pas que nous sommes en montagne), pour rejoindre le cimetière où reposent les moines  P1000456.JPG

Jean-Marie commence toujours par là pour « rendre visite aux absents ». 

 


Nous gagnons ensuite une salle où sont exposés quelques documents, quelques photos, des objets anciens et les produits mis en vente au profit du monastère : confitures, cartes postales, etc. Puis nous remontons vers l’hôtellerie avant de visiter successivement la chapelle, le cloître et une ou deux pièces du monastère. Bien sûr, tout au long de la visite, nous donnons les explications correspondantes et nous essayons de répondre aux questions.

  

Nous n’avions pas terminé la visite quand s’annonce un nouveau groupe. Anne est restée avec les Anglais qui repartent vers 12h ; ils n’ont pas apporté de pique-nique… dommage ! Car nous savons déjà que le temps du repas est souvent une occasion d’échange très sympa avec nos visiteurs.

Hubert a accueilli  les autres  arrivants : deux Algériens, une Néerlandaise, une Française et un jeune garçon français de 12 ans environ. C’est en fait un médecin de Médéa qui reçoit chez lui pour quelques jours une famille néerlando-algérienne installée en France avec son fils, et une amie française de cette famille.

Ce médecin a travaillé avec frère Luc. Il en parle avec chaleur. Il venait apprendre auprès de lui. Il nous explique aussi qu’il a participé à la mise en place du toit sur la chapelle et peut ainsi nous donner des précisions. Nous prenons le repas avec eux dans la salle de l’hôtellerie. L’amitié heureusement réchauffe cette salle frigorifiée mais qui nous évite de pique-niquer dehors en cette saison !

Après leur départ nous rangeons l’hôtellerie et nous nous occupons de notre lessive.

 

Voilà une autre visite : Deux Français arrivés sur Alger hier et repartant le soir même dans un autre secteur de l’Algérie… Ils ont vu le film et tiennent à découvrir Tibhirine ; leur ami algérien qui les a amenés dans son taxi est déjà venu plusieurs fois. Leur surprise est de voir à quel point le film, pourtant tourné au Maroc, est proche du lieu qu’ils visitent... Ils retrouvent la même paix, les arbres, le paysage ; ces visiteurs sont aussi frappés par les odeurs qui nous entourent à 1 000 mètres d’altitude : eucalyptus, rconfitures.JPGomarin, lavande, et,  à leur grande stupeur, ils découvrent plus loin mimosa et orangers ! A la fin de la visite, comme les visiteurs précédents, ils repartent avec des pots de confiture achetés sur place.

 

Cf. photo tomates, oranges,figues,abricots.

Il reste aussi en ce moment pommes, coings, citrons. Les autres sont épuisées : nèfles, rhubarbe, quetsches, cerises)   

 

Après leur départ, sur notre ordinateur, nous regardons un reportage sur les moines, reportage qu’une religieuse nous avait prêtés sur DVD. Après la prière du soir (les vêpres), nous préparons notre dîner : soupe de légumes, chaussons à la ratatouille (héritage d’une visite antérieure), fromage, yaourts.

Nous terminons la journée en regardant un des films que nos enfants nous avaient soigneusement gravés sur disque dur externe avant notre départ pour l’Algérie.

 

Rassurez-vous, nous ne vous décrirons pas ainsi toutes nos journées à venir !

Jeudi, nous terminerons la journée par une Eucharistie célébrée par Jean-Marie. ce n'est pas rien de célébrer à trois sur ce haut lieu de prière monastique.

 

 



[

Repost 0
anneethubertploquin-dcc - dans 2011 - En Algérie...
commenter cet article
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 17:58

Après une semaine à Tibhirine, nous voici revenus à Alger pour fêter Noël.

Autour de nous ce matin, la vie normale suit son cours. Après le week-end (vendredi et samedi), les gens ont repris leur activité hebdomadaire. De la fenêtre de la chambre en hauteur que nous occupons à la Maison diocésaine, nous apercevons un ouvrier qui travaille à l’étanchéité d’une terrasse…les magasins sont ouverts, il y a foule au marché d’El Biar.

Nous avons participé hier soir à la messe de 20h. La première phrase de la lettre de Paul à Tite « La grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes »  prenait vraiment sens sous nos yeux :  nous étions environ 120 personnes de toutes couleurs, langues et nations, réunies pour fêter Noël, croyants au milieu de la vie d’autres croyants.

P1000412.JPG

 


 « De toutes nations… » s’exprimait dans la liturgie. Ainsi, nous avons eu droit à des chants rythmés par le tam-tam, en lingala, swahili, anglais ou créole… "Il est  né le Divin Enfant" à la flûte traversière. L' "Ave Maria" de Schubert par une cantatrice et le Notre Père en arabe. Une famille vietnamienne a présenté à l’assemblée son enfant de cinq mois qui sera baptisé cet après-midi dans l’église d’Hydra. Puis nous avons été chaleureusement reçus pour une soirée festive par Gilles et Hélène  qui nous accueillaient, nous les trois couples de volontaires de la DCC qui sommes sur Alger.

 

 

 

 

 

 

Ce matin messe pontificale à la cathédrale. Monseigneur Bader m’a demandé de servir comme diacre. L’assistance était moins nombreuse, tout aussi hétéroclite, mais l’accueil et la sortie sur le parvis toujours très chaleureux. « Joyeux Noël » a été annoncé  dans 15 langues présentes ce matin .

 

 

336-Interieur-chapelle.JPG

 

Nous avions donc passé la semaine au monastère. Nous avons eu des visites tous les jours. Plus de 50 personnes au  total : dont une douzaine de français. Les autres étaient des algériens de la région, venus avec des enfants (une quinzaine environ). Nous avons fait visiter le cimetière des moines, le monastère lui-même avec son cloître et sa chapelle. Les visiteurs posent beaucoup de questions sur lr monastère, la vie des moines et la foi chrétienne ; nous avons encore beaucoup à apprendre avant de pouvoir satisfaire leur curiosité. Mais tous semblent ravis de découvrir les lieux ou, pour certains, d’y revenir.

 

 

 

Hier après-midi, samedi, nous avons quitté Tibhirine en même temps que les visiteurs du jour. Comme ceux-ci étaient liés à l’ambassade de France, ils étaient accompagnés par des voitures de la police algérienne et nous avons bénéficié de cette escorte qui nous ouvrait la route du retour vers Alger dans une circulation très intense.

 

Repost 0
anneethubertploquin-dcc - dans 2011 - En Algérie...
commenter cet article
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 16:31

 

TIBHIRINE ... Lieu qui est maintenant célèbre puisque s'y trouve le monastère des trappistes dont il est question dans le film " Des hommes et des dieux". Mais le film n'a pas été tourné sur ce lieu.

 

Partis jeudi à 5h30 d'Alger, nous sommes arrivés dans le brouillard vers 7h30 à 1000m d'altitude, avec un bon petit vent froid.

 

Le brouillard nous a tenu compagnie toute la journée. Et ce n'est que le vendredi matin que nous avons découvert l'horizon devant nous.

291-vue-matin-16-12.JPG

                            

photo prise au pied du monastère :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Marie, prêtre de la Mission de France et auteur du livre "Le jardinier de Tibhirine", nous a fait visiter ce haut lieu spirituel qu'il entretient et ouvre aux pèlerins et touristes. Justement, ce matin-là, trois Français sont venus. Après la visite, nous avons partagé le repas avec eux : occasion d'échanges qui nous font découvrir différentes réalités vécues ici.     

 

 

310-le-monastere---vue.JPG

Vue du bas de la propriété  

 

 

 

A droite :  

2 tours encadrant un batiment en terrasse  

maison d'origine du 1er colon  

 

A gauche un très grand batiment rajouté   

par les moines  à partir de 1938   

 

Devant le monastère les cultures sont en paliers successifs

 

 

 

 

262-le-cloitre.JPG

 

Le monastère des trappistes et son cloître se situent à l'intérieur et derrière la maison de l'ancien colon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A suivre...

Repost 0
anneethubertploquin-dcc - dans 2011 - En Algérie...
commenter cet article
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 13:38

Nous avons été accueillis et logés à la Maison diocésaine.

 

Maison-diocesaine-Alger.JPGVoici notre adresse :

                                                                                       Maison diocésaine

                                                                                       22 chemin d'Hydra  

                                                                                       EL  BIAR

                                                                                       16130 ALGER

 

 Un petit tour en ville nous a permis de découvrir Alger la Blanche et sa baie.

Alger-la-Blanche.JPG

 

 

 

  La  Basilique Notre-Dame d'Afrique est un des sites incontournables de la ville.

Notre-Dame-d-Afrique.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Baie-d-Alger.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Surtout, nous avons rencontré beaucoup de personnes.

Certes nous avions attendu notre départ... mais d'autres ici attendaient notre arrivée !

Quel accueil chaleureux de la part de tous.


Demain, départ à 5h30, nous allons découvrir Tibhirine.

 

 

 

 

 

Repost 0
anneethubertploquin-dcc - dans 2011 - En Algérie...
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 09:28

Nous avons eu un vol très agréable.

Dans un premier temps, le ciel était dégagé, ce qui nous a permis de contempler la France, de voir les Pyrénées enneigées et d'admirer les plages de sable de la Méditerranée. Puis nous avons survolé la mer au-dessus d'un plafond nuageux. La descente sur Alger à travers un ciel bas ne nous a pas empêchés d'avoir une vue d'ensemble sur la ville !

Aucun problème pour les formalités d'entrée en Afrique sur territoire algérien.

Raphaël, un volontaire de la DCC nous attendait. Accueil chaleureux.

Nous sommes arrivés à la Maison diocésaine d'Alger où nous avons une chambre.

Il y avait là une réunion des évêques. C'est ainsi que nous avons eu la chance de faire d'un seul coup la connaissance des quatre évêques d'Algérie (Oran, Constantine, Ghardaïa, Alger) et d'un évêque anglican.

Dès le soir, chez Raphaël et Marie-Laure, nous avons été invités à partager un repas avec d'autres coopérants de la DCC. Un couscous, bien sûr !

Aujourd'hui, il fait beau et chaud.

En principe, nous passerons jeudi et vendredi à Tibhirine avec Jean-Marie...

 

Pour ce qui concerne la liaison Internet, actuellement nous l'avons sans difficulté à la Maison diocésaine, dans la salle à manger commune.

 

 

Repost 0
anneethubertploquin-dcc - dans 2011 - En Algérie...
commenter cet article

  • : Le blog d'Anne et Hubert Ploquin
  • : Récit illustré d'un séjour en Algérie : les personnes rencontrées, les lieux visités, les activités réalisées...
  • Contact

Qui sommes-nous ?

nous deux

 

Anne et Hubert Ploquin

VSI: Volontaires pour la solidarité internationale

partis avec la DCC :

Délégation catholique pour la coopération.

 

Mariés depuis 38 ans, nous avons 5 enfants

2 gendres et 2 belles-filles

12 petits-enfants...

La DCC

la DCC, première association française d'envoi
de Volontaires de Solidarité Internationale.

Album - Famille