Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 15:50

Au début  de l'année, nous avons ouvert un Livre d'or pour permettre aux visiteurs qui le souhaitent de laisser une trace de leur passage. Il y en a un peu dans toutes les langues : anglais, allemand, néerlandais, espagnol, italien, norvégien, japonais, etc. 

Et, bien sûr, en arabe !

20120919--4---Copier-.JPG

Voici quelques extraits des textes rédigés en français.


N.B. Les textes en italique ont été écrits pour la plupart par des visiteurs Algériens.


 

 20120619--73---Copier-.JPG"En ce haut lieu spirituel, le message continue à se livrer."
 .      
"Un salut à des hommes qui ont donné leur vie pour aider des pauvres gens."
 
"Les murs transpirent de la paix incarnée par ces serviteurs de Dieu. […] Tibhirine doit rester une terre de témoignage en faisant vivre la mémoire des Pères, frères et sœurs assassinés en terre d’Algérie. Tibhirine doit devenir un jardin de pèlerinage pour nourrir l’Amour et l’Espérance des hommes, l’Amour de Dieu."



"Cela nous fait rêver d’une ambiance qui nous réconcilie avec la tolérance, l’amour de l’autre et l’histoire de notre passé."
 
"Je suis venu me poser […] à Tibhirine pour boire à la source de toutes ces vies données à Dieu et à l’Algérie. 20120718--54---Copier-.JPGJ’y ai trouvé la confirmation que je ne me suis pas trompé dans mon propre itinéraire de « terreux » qui a levé les mains vers le ciel toute sa vie pour que l’homme et la femme rencontrent Dieu. Trop souvent, nous le cherchons hors de nous-mêmes, alors qu’il est en nous."20120819--57---Copier-.JPG
   

"Mes enfants ont la chance de voir un certain mode de vie, une certaine culture, et également une autre religion. Nous sommes heureux de voir la paix revenue dans cette région."
 
"Il est dit dans le Coran que les chrétiens et les musulmans sont très proches. Nous sommes frères par une fraternité plus forte que celle du sang. Nous partageons en fait l’amour du Seigneur ! "
   
   "Trouver dans la présence l’absent et, dans l’absent, la présence…"

20120421--126---Copier-.JPG
  
"Quel dommage que les moines ne sont plus ! Mais j’ai senti leur présence dans chaque endroit visité. Ils le sont, vivants, même morts ! "

 
"Que ce lieu puisse rester un lieu de paix et de partage, un lieu d’espoir."


 

  
"Le souvenir de nos regrettés frères disparus tragiquement restera à jamais gravé dans ma mémoire, surtout qu’enfant, j’ai été soigné par le Frère Luc."P1020969--Copier-.JPG
 
"Un lieu de paix où se rappellent la violence des hommes et la présence de Dieu."
  
"Des souvenirs, de l’émotion, un lieu où Dieu est très présent."
 
"Je m’appelle Youcef. Mon address aimeil est …. Mon Skype est ..."     (14 ans)
  
"A trois semaines de notre départ après trois années passées dans ce pays, s’il nous reste une émotion, c’est Tibhirine."
 
"Etant marocaine et musulmane, j’ai senti beaucoup de paix et de sérénité dans ce lieu et site magnifique très similaire au sentiment que je ressens quand je rentre dans une mosquée. Donc la paix est finalement partout."
 
"Algérien que je suis, j’espère que la tolérance gagnera et que le respect de l’autre, quelles que soient sa religion, sa langue et son identité, puisse être de nouveau de règle et de rigueur. Le salut du pays en dépend."
  
"… lieux signes de la tendresse de Dieu pour les hommes par la présence de ces moines priants et fraternels en cette terre hospitalière d’Algérie."
 
"Je n’oublierai pas l’impression de sérénité et de paix que dégage ce lieu."
  20120518--118---Copier-.JPG
"Journée à marquer d’une pierre blanche : revoir les lieux qui ont bercé mon enfance, c’est vraiment… les mots me manquent. Rendre hommage aux moines m’a vraiment touchée. Qui l’aurait cru ? "
 
"Mon Dieu, en tes mains est ma destinée. Je me retrouve ici par hasard, mais le hasard n’existe pas : Tu es derrière. Je te remercie pour tout ce que j’ai pu découvrir sur le peuple Algérien car c’est Toi qui m’as guidé et en Toi j’ai confiance. Merci Seigneur."
  
"Nous sommes ici dans la maison de Dieu pour exprimer notre satisfaction et notre bonne foi en tant que musulmans dans ce mois sacré, le mois de Ramadhan. Que cet endroit soit un « témoigne » pour notre âme et notre cœur. Dieu, donne-moi le courage et la force pour contempler mon cœur et mon corps."
 
"La beauté et la profondeur des lieux en font non plus une étape de tourisme mais un hommage à l’humanité religieuse. Tibhirine devient ainsi le symbole d’une possible entente basée sur l’Amour."
  
"Je t’aim boukou. Mercai."
  
"A quand un véritable dialogue des religions, des cultures, des peuples ? "
 20120912--Copier-.JPG
"C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai visité ce lieu et beaucoup de peine que j’ai relu la lettre testament de Christian… Mais s’il y a une chose à garder de cette terre, c’est l’amour qui y est semé."
 20120831--Copier-.JPG
"Nous pensons que c’est un trésor qui existe dans la région et qui normalement servira de modèle dans toute sa dimension afin que la population puisse s’inspirer pour pouvoir instaurer un système permettant de synchroniser le spirituel avec le social économique pour en aboutir à la perfection que nous savons qu’elle n’existe pas."
 
"Comme on ne peut « écrire le silence » je me tais.

Louange ! "
 
"J’espère de tout mon cœur qu’un jour les Algériens acceptent la différence de religion et ce monastère aura d’autres moines."
 20120918--13---Copier-.JPG
"Merci pour ce lieu calme et serein. Symbole de tolérance. Le monde des humains devrait venir faire une pause ici. Il faut croire en l’homme aussi. Un non-croyant qui vous remercie tous pour votre message de paix."
 
"73 ans après ! Merveilleux souvenir pour ma fin de vie… Merci mon Dieu ! "

201200621--16---Copier-.JPG

Repost 0
anneethubertploquin-dcc - dans 2012 - Septembre
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 20:13

C’est la saison des vendanges !

20120903 (4) (Copier)

Mais pas seulement !

Nous avons participé ces jours-ci aux  récoltes de saison : raisin, pommes, figues, prunes…

20120906 (25) (Copier)   


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le traitement des pommes mérite une description approfondie…

Il faut d’abord ramasser les pommes ou les cueillir, selon qu’elles sont déjà tombées ou encore dans l’arbre.
Elles sont ensuite transportées dans des « casiers » sur la remorque du tracteur où s’opère un premier tri rapide.

Il s’agit de séparer les pommes vendables en l’état de celles qui ne le sont pas.20120905 (47) (Copier)

 

20120905 (45) (Copier)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20120905 (43) (Copier)

Celles qui sont commercialisables sont stockées dans un local frais. Les autres sont acheminées dans un local où elles seront traitées. Un acheteur prend livraison des premières pour les vendre sur le marché.

 

 

 

20120827 (13) (Copier)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les pommes invendues sont vérifiées une à une pour en éliminer les parties pourries.
Elles sont ensuite lavées à grande eau.

20120815 (9) (Copier)

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis passées dans un broyeur à manivelle.

20120815 (6) (Copier)
 

 

 

 

 

 

 

 

Les morceaux sont entassés dans une presse en inox.
Un serrage manuel de la vis extrait le jus des pommes. 20120807 (7) (Copier)
 

 

20120815 (23) (Copier)

 

 

 

 

 

 

 

Ce jus repose pendant 24 heures pour permettre le dépôt des particules solides.

20120815 (16) (Copier)
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le lendemain il est mis en bouteilles. Cette année, ce sont des bouteilles de 33 cl.

P1000924 (Copier)
Les bouteilles sont fermées et stérilisées pendant plusieurs heures.
Elles sont alors étiquetées.

Enfin elles sont transportées dans la salle d’exposition où les visiteurs peuvent admirer les photos, objets, documents du monastère et… acheter les produits de l’exploitation ! 

Confitures, tilleul, mélisse, lavande, jus de fruits en plus des cartes postales et livres.

P1000922 (Copier)

Du côté raisin :

Après avoir été égrené et broyé, le raisin est aussi transformé en jus stérilisé.20120831 (12) (Copier)

Plus question de vinification. Seuls, quelques outils, des cuves en ciment, une barrique… rappellent l’époque où étaient vinifiées les vendanges des 375 hectares que comptait autrefois le vignoble.  

DSCN0800--Copier-.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ancien chais avec des cuves en céramiques pour stocker le raisin; ici on voit encore la trace  d'une cuve de 2m50 sur 3m

La chapelle a été faite dans une partie du chais et les moines ont conservé les céramiques muralesP1000966--Copier-.JPG

 

.

 

P1000790--Copier-.JPG

 

 

 

Anciennes cuves dans la cave

 

 

 

          P1010832 (Copier)

 

 

 

 

 

 

Quelques bouteilles ...vides

 

   

Côté confiture, le rythme continue :

 Le dénoyautage des quetsches (variété de prunes) est un travail long et minutieux. Il est pourtant indispensable avant que les fruits ne soient transformés en confitures, mis en pots, identifiés par la pose d’une étiquette et portés au point de vente.20120831 (8) (Copier)

 

20120831 (Copier)

 

 

Les figues, blanches ou violettes, peuvent être consommées à table ou, elles aussi, transformées en confiture. Mais, véritable cadeau du ciel, elles ne nécessitent aucune préparation particulière. Seule, leur cueillette est un peu délicate.

 

C’est une description très technique mais pour nous c’est la joie de participer aux travaux agricoles 

20120905 (49) (Copier)20120905 (56) (Copier)

 

 

 

20120905 (52) (Copier)

 

 

    

 

 

 

 

 

 

avec Yussef, Sami, Ben-Ali, Shergui, Jean-Marie bien sûr et Frédéric, ami  belge  de passage. 

20120906 (14) (Copier)

20120906 (8) (Copier)

Repost 0
anneethubertploquin-dcc - dans 2012 - Septembre
commenter cet article
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 08:07

Samedi après-midi, Grégoire, qui avait repris son travail en Algérie après avoir laissé en France sa femme (Marie-Estelle) et ses filles (Fabiola 3ans et Colombe 15 jours), a proposé de nous emmener à Cherchell, dans la wilaya de Tipaza. (Cf. carte)

Cherchell--Copier-.jpg

Apercevant de l’autoroute ce que les Algériens appellent unanimement « le tombeau de la chrétienne », nous avons décidé de faire le détour. 20120808 (2) (Copier)

 

 

Classé au patrimoine mondial de l’U.N.E.S.C.O., ce monument reste énigmatique. Composé par « un entassement apparemment désordonné de pierres »[1], il « se présente comme un immense tumulus funéraire »[2].

20120808 (4) (Copier)

 

 

 

 

 

 

20120808 (13) (Copier)

 

 

 

20120808 (6) (Copier)

 

 

20120808 (14) (Copier)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grégoire essaie d'apercevoir l'intérieur qui est actuellement fermé.

 

 

Quatre fausses portes sont chacune marquées d’une grande croix, le signe des chrétiens. Pourtant, « une légende prétend que le monument existait déjà deux ou trois siècles avant J.-C. et qu’il présente l’épicentre de la cité des morts des rois de Mauritanie. »[3]

20120808 (3) (Copier)

20120808 (11) (Copier)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trois Algériens, assis à proximité, nous le vendaient pour 200 Dinars (environ 2 euros). Ils ont demandé s’il fallait nous l’emballer… Nous avons donné notre accord à condition qu’ils le livrent à domicile ! Cette entrée en matière humoristique nous a permis tout un échange avec eux sur la vie en Algérie…

 20120808 (19) (Copier)

 

 

 

 

Du mausolée vue sur la plaine embrumée...

 

 

 

 

 

 

Nous avons ensuite continué la route vers Cherchell, entre mer et falaises... route de corniche avec des vues superbes côté mer et une impressionnante falaise côté terre.

20120808 (22) (Copier)

 

20120808 (25) (Copier)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cherchell, autrefois appelée Césarée, a connu son apogée au 1er siècle avec le roi Juba II de Maurétanie.

 

Il était un peu tard pour accéder aux sites archéologiques et à son musée réputé.

 

Nous avons donc flâné sur le port et discuté avec un pêcheur qui rangeait ses filets. Le changement d’interlocuteur n’a pas beaucoup modifié le discours sur la vie en Algérie.


20120808 (28) (Copier)

Ces bateaux ne sont pas immatriculés au Croisic !

20120808 (29) (Copier)

 

20120808 (31) (Copier)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



[1]  

CHEBEL Malek, « Dictionnaire amoureux de l’Algérie », 2012, Ed. Plon, 788 pages.

[2] Ibid.

[3] Ibid.

 

Je vous conseille ce livre qui est d'une lecture facile et très instructive.

Repost 0
anneethubertploquin-dcc - dans 2012 - Septembre
commenter cet article

  • : Le blog d'Anne et Hubert Ploquin
  • : Récit illustré d'un séjour en Algérie : les personnes rencontrées, les lieux visités, les activités réalisées...
  • Contact

Qui sommes-nous ?

nous deux

 

Anne et Hubert Ploquin

VSI: Volontaires pour la solidarité internationale

partis avec la DCC :

Délégation catholique pour la coopération.

 

Mariés depuis 38 ans, nous avons 5 enfants

2 gendres et 2 belles-filles

12 petits-enfants...

La DCC

la DCC, première association française d'envoi
de Volontaires de Solidarité Internationale.

Album - Famille